Histoire
Les missions indiennes auraient également joué un rôle important dans le développement
du culte catholique à l’île Maurice.

Contre vents et marées, bravant intempéries et épidémies, la population ne baissait jamais les bras. Il fallait un refuge, un lieu pour se réunir, prier et communier ensemble. L’histoire de la Chapelle Sainte-Anne à Rose Hill reflète cette foi profonde et la persévérance des fidèles. En effet, dans ce quartier où vivent plusieurs communautés, on découvre l’actuelle église Sainte-Anne,à deux pas de deux temples hindous et d’une mosquée.
Dans les années 1860, on pouvait recenser environ 200 000 immigrés indiens sur les propriétés sucrières. Encadrés par Père Roy et Père Puccinelli, deux missionnaires venant de Trichinopoly, ville du sud de l’Inde, la Mission Catholique Indienne locale réunit des fonds pour la construction de la chapelle Saint-François-Xavier, transformée en église en 1899 à Plaine Verte, un faubourg de la capitale. À Stanley, faubourg de la ville de Rose Hill, la chapelle Sainte-Anne, a été construite en 1870 sur un terrain offert par un propriétaire de la sucrerie de la région, Célicourt Antelme.
Le plus ancien lieu de culte de la ville, était alors constitué d’une cahute dont le sol et les murs étaient faits d’un mélange de boue et de bouse de vache et le toit recouvert de feuilles de canne séchées. Le Père Puccinelli, ami du Père Laval, ayant vécu dix-huit ans à Madurai, au Tamil Nadu, venait de Port Louis la capitale, réunissait les fidèles « indo-catholiques », originaires en partie de Pondichéry, et leur faisait l’instruction religieuse souvent en tamoul. Transformée au début du XXe siècle, la chapelle Sainte Anne en pierre et recouverte de bardeaux sert aujourd’hui de salle de cours de catéchisme.
En 1948, une nouvelle église a été construite en béton armé pour accueillir plus de fidèles. L’intérieur décoré avec sobriété appelle au recueillement ; au dessus de l’autel, l’image du Christ sur la Croix, les bras levés vers le ciel, invite les croyants à prier.
Une belle statue de Sainte Anne jouxte l’autel dans une petite vitrine ; elle tend à sa fille, Marie, un livre ouvert, support de son éducation.

#Sainteanne #Stanley #Rose-hill #Mauritius#oliviermphotography #histoirecatholique#catholicchurch

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *